poulet

Certains prennent l'avion pour s'imprégner de l'exotisme des îles, moi je vous propose de vous en approcher avec mon poulet à la noix de coco. C'est ma maman qui m'a transmis la recette. Un rapide résumé: ma mère est d'origine wallisienne et mon père est d'origine vietnamienne. Ce mélange m'a permis de goûter à des saveurs exotiques simples mais variées. Je suis née dans le Pacifique (au Vanuatu, très exactement... bon courage si vous le cherchez sur une carte...) mais j'ai passé plusieurs année en Nouvelle-Calédonie où vit une grande partie de ma famille et mon petit papa que j'aime et qui me manque.
Bref, passé cet hommage, je voulais juste dire que la Nouvelle-Calédonie est une île très cosmopolite où se côtoient Vietnamiens, Caledoches, Kanaks, Zoreilles, Polynésiens, Australiens mais aussi beaucoup de Japonais. Oui, je sais, on trouve des touristes Japonais partout mais à Nouméa, on les croise souvent en tenue de marié dans de jolis carrosses. Eh oui, les Japonaises viennent assouvir leur rêve de petites filles: se marier à l'occidental, c-à-d avec costume queue de pie, robe meringue et tout le toutim... Un mariage de princesse que la Nouvelle-Calédonie leur propose dans un cadre paradisiaque... Si, si, la Nouvelle-Calédonie est bien plus jolie que la Polynésie et autres Seychelles, et je dis ça en toute impartialité... ;-))))

La parenthèse fermée, voici ma recette de poulet à la noix de coco, une recette plus facile ça n'existe pas... C'est une recette que les Polynésiens ont adapté des Indiens et autres immigrants Thaïlandais de passage. Pourquoi dis-je ça? Car il y a du curry et ce sont les immigrés qui l'ont apporté dans les îles. Le métissage... il n'y a rien de meilleur!!! Hihi!!!

Les ingrédients
-4 belles cuisses de poulet coupés en 2
-1 boîte de lait de coco
-1 gros oignon émincé finement
-1 gousse d'ail écrasée
-2 cuillères à soupe de curry
-Sel et poivre

Vous voyez, rien d'exceptionnel dans les ingrédients mais le résultat est saisissant. Je vous conseille, comme grand nombre de plat en sauce, de réaliser ce poulet la veille ou le matin pour le dîner par exemple afin que les goûts se développent.

macaron_036 macaron_037 macaron_045
Dans une cocotte... ou dans un wok... franchement, il n'y a rien de meilleur qu'un wok pour ce genre de plat... petite parenthèse: je ne fais pas l'apologie d'Ikéa mais on y vend des wok à 10 euros!!! Une vraie affaire. Donc, dans mon wok, j'ai fait revenir mes cuisses de poulet durant 25-30 minutes. Je n'y mets pas d'huile car le poulet en rend pas mal mais si vous avez des problèmes de poulet qui colle, une cuillère à soupe d'huile devrait faire l'affaire. Une fois que le poulet est bien doré et ferme, sortez et mettez-le dans une assiette (moi, je l'ai mis sur la grille de mon wok ce qui lui permet de rester au chaud ;-)). Faites alors revenir les oignons et la gousse d'ail dans le wok durant 7-8 minutes. Rajoutez alors le poulet. Mélangez et saupoudrez ensuite le curry... Celui-ci doit enrober les morceaux de poulet. Salez et poivrez.
Recouvrez alors le tout de lait de coco et laissez mijoter à feu doux durant 7-8 minutes. C'est prêt!!! Je vous avais bien dit que c'était d'une simplicité déconcertante.

Les astuces:
-je sers mon poulet avec du riz (bien sûr!!!) et il m'arrive de faire cuire une grosse pomme de terre que je coupe en dé et que j'ajoute à 5 minutes de la fin de la cuisson. En Polynésie, on mange beaucoup de féculent et on peut imaginer y ajouter des dés de patate douce.
-un conseil: faites attention car le lait de coco, c'est très bon mais c'est aussi très calorique... Ne pas en abuser. Beaucoup de polynésiens connaissent des problèmes de poids et de santé car ils accommodent le lait de coco à "toutes les sauces". Je vous préparerai une salade tahitienne un de ces jours.

macaron_046 macaron_049